En route le long de la cote Adriatique, de Zadar (au nord) a Dubrovnik (tout au sud, apres une petit enclave bosniaque). En haute saison, la region est vraiment tres touristique, mais il est toujours possible de decouvrir quelques petits spots plus tranquilles sans delaisser pour autant les incontournables a l’architecture antique et medievale tres bien conservee, Split, Trogir et Dubrovnik en tete.

 

De Zadar a Split

Nous quittons la region de Plitvice, en Croatie centrale pour nous diriger vers la deuxieme partie de notre voyage, la cote Adriatique qui commence pour nous a Zadar, au nord de cette region appele la Dalmatie. Apres pas mal de bouchons en ce mois de juillet (deja…), nous arrivons finalement a Zadar. Une ville qui nous a bien plu et ou ne sommes pas reste assez longtemps selon nous. A taille humaine, avec un tres beau centre historique pietonnier, vous pourrez decouvrir a Zadar plein de merveilles architecturales: l’église Saint-Donat, le Palais du Capitaine datant du XIIIè siècle, la Cathédrale d’art roman Sainte-Anastasie ainsi qu’un beau musee archeologique dans le centre historique, non loin d’un forum romain qui a permis de mettre a jour nombre de petits objets datant de cette epoque. Enfin, s’il n’y a pas trop de monde sur place (ce qui n’est pas gagne vu que la Croatie est veritablement victime de son succes en matiere touristique…), essayez d’ecouter l’orgue marin qui émet des sons avec le mouvement des vagues. Il a encore plus de charme au coucher du soleil! Pas enormement de plages a Zadar, nous sommes alles plus au sud pour nous baigner.

Les fameux chiens, les dalmatiens, viennent d’ici de la cote dalmate! Mais peu de chance d’en voir…

A noter que meme si nous ne l’avons pas fait, il parait que les iles Kornati au nord de Zadar valent vraiment le detour! Assez sauvages, vous pouvez trouver des tours operateurs proposant le tour pres du port de Zadar. Enfin, allez prendre un verre ou un cafe le soir dans les petites ruelles historiques de Zadar, ou les dalles tres bien conservees, les batiments tout blancs, et la foule moins nombreuse qu’a Split ou Dubrovnik rendent le moment tres sympas, ou quelques terrasses permettent egalement d’apprecier le coucher de soleil.

Cap vers Split!

Apres deux jours a Zadar, nous mettons le cap au sud, vers Split (a peu pres deux heures de route pour y parvenir). Sur la route, nous nous sommes arretes sur la presqu’ile de Murter. Gros coup de coeur! Bien sur pas mal de monde, mais pas trop, et surtout les petits villages de la presqu’ile (Tisno, Bettina et Murter) sont tous plus chous les uns que les autres. Une bonne decouverte avec des vues splendides sur l’Adriatique et des spots pour se baigner et pour que je fasse voler un peu mon drone!

Split, une ville moderne sans charme, et un centre historique bonde!

Puis, apres voir zappe la ville de Sibenik entre Murter et Split (qui est parait-il tres belle mais que nous avons du oublie par manque de temps), nous atterissons en fin de journee a Split pour une nuit bien meritee apres avoir galere pour trouver notre airbnb du soir! Malgre tout, apres avoir visite les incontournables de Split le matin sous une chaleur de plomb (palais de Diocletien, cathedrale Saint-Domnius et son campanile ou il est possible de grimer afin de beneficier d’une vue panoramique, la promenade sur la Riva…), nous decidons de quitter le fourmillement de la ville pour partir vers l’ile de Brac, situee a seulement une heure en ferry. A noter que la riva de Split est egalement tres remplie le soir, mais l’atmosphere vacances des bars et restos est tres sympa!

L’ile de Brac

En face de Split, a une heure de ferry, nous voici arrives sur l’ile de Brac! Evidemment tres touristique egalement (meme si apparemment moins que sa voisine du sud, l’ile de Hvar), nous sommes reste sur la cote nord de l’ile, a Splitska, avant de redescendre sur la cote sud bien plus visite, autour de la plage de Zlatni Rat, la fameuse corne d’or qui est bondee. Ainsi, nous nous sommes regales dans les petites criques plus calme ou le jeu, comme partout en Croatie en ete, consiste a eviter le maximum les autres touristes! Resulat, des villages charmants comme Splitska, Supetar (la ou arrive le ferry depuis Split) ou Puciska (une grande carriere de pierres blanches qui servent a construire des batiments tres connus). Ainsi, une ile a voir, a la geographie pas si different du continent qu’on apercoit aisement depuis la cote nord. Le systeme des ferrys marche bien (meme si un peu cher selon nous, c’est un peu l’usine) et les iles recelent donc de jolies surprises meme si comme partout il faut absolument s’ecarter des sentiers battus. N’empeche qu’il est largement possible de s’adonner aux joies des sports nautiques ou de louer des quads qui plairont aux petits comme aux grands.

Suite et fin du voyage a Dubrovnik

De retour a Split puis la route pour aller a Dubrovnik: compter 4 heures de voiture minimum! Autrement comme nous n’y sommes pas tres bien depuis Brac (notamment car le ferry de Sumartin-sur la cote est de l’ile= jusqu’a Makarska-ville balneaire tres connue du continent- etait complet! resultat retour express vers le nord de l’ile d’ou nous avons pris le ferry jusqu’a Split, ce qui nous a fait perdre deux heures au bas mot et nous a fait arriver a Dubrovnik aux alentours de 22h00! Au dela de cette mesaventure, la route est sinueuse et tres longue et nous n’avons malheureusement pas eu le temps de voir le superbe parc national de Krka (ou l’on peut se baigner, contrairement a Plitvice) ou le massif du Biovoko au nord de Makarska ou apparemment on peut faire de superbes randonnees.

Dubrovnik, l’effet « Game of Thrones »!

Apres une route tres longue (heureusement une grande portion est de l’autoroute, surtout ne pas prendre la route cotiere si vous manquez de temps car elle est tres longue et lente) et un passage express en Bosnie (la Croatie lui a accorde un acces a la mer a Neum, priere de presenter les passeports ou la carte d’identie, pas de visa demande), nous voici a arrives a Dubrovnik, « Port-Real » dans la fameuse serie Game of Thrones.

Bref, bien que tres touristique, il faut reconnaitre que la cite historique de Dubrovnik est absolument magnifique et tres bien conserve. Si l’on peut s’abstenir de marcher le long des remparts (hors de prix selon nous), deambuler dans les ruelles, profiter des petits restos et bars ainsi que faire du shopping typique est sympa et enthousiasmant dans la vieille ville immaculee de blanc. A ne pas rater, la cathedrale de l’Assomption, le monastere dominicain, le palais du recteur, la fontaine d’Onofrio sans oublier de prendre le funiculaire pour le mont Srd d’ou vous aurez une vue panoramique sur toute la vieille ville et l’ile de Mljet, qui est quelques coups de rames de Dubrovnik. Ainsi, si Dubrovnik est en ete une ville qui est malheureusement victime de son succes, avec un tourisme effrene, il reste que la vieille ville est absolument incontournable selon nous. Et les petits villages des alentours ou vous aurez acces a des petites criques de la cote dalmate, comme a Mlini ou Cavtat valent egalement le detour!

En bonus, si vous avez le temps, essayez de faire une petite escapade en Bosnie pour voir Mostar, tres jolies ville avec un pont inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, ou une excursion sur l’ile de Korkula.

Tous les budgets possibles a Dubrovnik, renseignez-vous!

Ou avons-nous dormi?

En pleine saison touristique, en juillet-aout,reservez bien a l’avance vos logements car la cote est litteralement envahie par les touristes. Du coup, plus on descend la cote, plus c’est touristique, plus le rapport qualite-prix est mauvais, surtout a Dubrovnik. A noter que nous avons pris un Airbnb (non liste ci dessous) dans le centre de Split qui etait pas mal du tout (meme si nous avons galere pour le trouver dans les dedales de rues de Split!). Airbnb ou un autre type de logement chez l’habitant semble etre donc un bon moyen pour dormir sur la cote Adriatique.

  • Apartments BlancheDes chambres avec balcon mais relativement petites cela dit. La proprio est sympa, cherche a aider, parle un peu le francais et renseigne sur les bons plans de la region, appreciable! Malgre tout, la location est bonne sans plus, assez loin du centre ville, meme en voiture.
  • Villa Misura: Sur l’ile de Brac, dans la ville de Splitska sur la cote nord. Selon nous, la cote nord est beaucoup plus sympa que le sud de l’ile de Brac, moins touristique et un peu plus calme et authentique. Aussi un bon emplacement, un breakfast inclus, mais des chambres vraiment trop petites. Bien pour une nuit voir deux mais pas plus.
  • Puppo Rooms: Ici c’est tout ou rien! Nous sommes arrives tres tard a Dubrovnik (apres 22h00) pour faire le checkin dans cet hotel, et le proprio en a profite pour nous refiler sa pire chambre, hyper bruyante et le long de la grande route! Apres s’etre enguele le lendemain, il nous donne parmi ses meilleures chambres, hyper grande et lumineuse avec un grand balcon (partage mais pas genant) sur la baie de Dubrovnik. Renseignez-vous bien sur votre chambre si vous optez pour cet hotel! Situe en hauteur, il ne faut pas avoir peur de gravir de nombreuses marches pour atteindre l’hotel, un peu epuisant! A proximite des bus pour la vieille ville.

Bonus, la Croatie en video!

 

 

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *