Bienvenue a l’ile des Pins, « ile la plus proche du paradis »! 3/4 jours sur place suffisent pour voir le principal. Le transport pour se rendre sur place est assez sportif avec le Betico, le catamaran de Nouvelle-Caledoie au confort tres sommaire mais une fois arrive sur place, la carte postale s’affiche. Faites attention a prendre bien toutes vos provisions, car il n’y a qu’une minisuperette a Vao, le seul village de l’ile.

 

L’ile des Pins

2 heures de trajet depuis Nouméa à bord du bateau, le Betico. La comparaison avec les Fidjis est peu flatteuse: l’embarquement est beaucoup plus long et plus galère, mais après 1 heure d’enregistrement, on est enfin assis! En comparaison le ferry des Fidjis était assez calme et l’organisation au top pour débarquer dans l’île de notre choix! bref vous avez compris notre préférence…)

Finalement, on arrive sous un temps brumeux, et la camionnette de notre gîte, Nataiwatch, vient nous chercher au désembarquement. C’est parti pour trois nuits dans camping ! Le gite est adosse a la baie de Kanumera, fantastique. Nous prenons nos quartier et nous apprêtons a découvrir l’île. La beauté de ses longues plages de sable fin et de ses paysages à couper le souffle.Et si vous avez le budget, a cote, vous pourrez vous diriger vers l’hôtel 5 étoiles le Méridien vous propose un hébergement offrant confort et luxe. Peut-etre la prochaine fois pour nous!

Le camping est un des moyens les plus economiques pour dormir sur l’île, meme si des gites comme celui-la proposent également des bungalows assez confortables. Et bien sur, vous avez des hotels tout confort comme le Meridien, tout proche aussi, mais qui n’est pas non plus dans nos budget 🙂 Vous avez donc le choix entre grand luxe et hebergement un peu plus « roots »!

Se déplacer

Sur l’île des Pins, une journée fut consacrée aux totems de la Baie Saint-Maurice et le village de Vao, unique village de l’île. Ils sot situes a 5kms du gite Nataiwatch, ce qui signifie plus d’une heure de marche aller mine de rien! Un peu feignants, devant le rush devant la location des rares vélos et la chereté de la location de voitures, on a fait du stop aller et retour 🙂 Et l’auto-stop, ça marche très bien sur cette île ou tout le monde se connait et vous permet de faire connaissance avec les locaux, au top 🙂
Personne sur le site de la Baie Saint-Maurice, et ça c’est cool ! Et très rapide d’accès, à seulement quelques minutes a pied du centre du village. D’une manière générale, il n’y quand même pas énormément de touristes en Nouvelle-Calédonie et les gens se répartissent sur l’archipel. Là-bas, on a pu admirer les totems à notre guise et jouer avec un chien apparemment en manque d’affection! Petite baignade aussi même si l’eau était assez fraîche. Les totems font partie intégrante de ce peuple du Pacifique, apprenez-en la signification en parlant avec les gens ou en visitant le musée de la Nouvelle-Calédonie a Noumea!

Solitude apaisante de l’île des pins

Une île très reposante aux divers possibilités d’hébergement

Vao n’est pas très grand et compte malgré tout une mini superette. Pour information, c’est le seul endroit de l’ile ou vous pourrez faire quelques micro courses si vous n’avez pas déjà acheté vos provisions sur Noumea avant de partir. Sinon, vous devrez manger a votre hébergement, et ainsi déguster le fameux bougna, typique de la culture kanak. Vao est le point de ralliement des insulaires et comporte une très belle église, a voir.

Journée a la piscine naturelle

Puis vient notre journée la plus chargée, le must do de l’île des pins: la piscine naturelle de la baie d’Oro, après avoir pris une pirogue dans la baie Joseph pour visiter la magnifique baie d’Upi, veritable baie d’Halong miniature. La baie d’Oro recele un bestiaire sous marin impressionant et ideal pour le snorkelling. Un veritable aquarium naturel! Si le site est maintenant assez fréquente, les poissons se laissent facilement approches, attires par la plancton et les coraux multiples. En tout cas, la traversée de la baie d’Upi à bord d’une pirogue traditionnelle est incontournable selon nous!


Puis on rejoint le point de rendez-vous de retour, « chez Regis » en passant pas la rivière de sable menant de la baie d’Oro au gite du rendez-vous. Si vous avez reserve, il est possible de commander le « bougna », plat natinonal kanak. Il peut également être servi a votre lieu d’hébergement, faites en simplement part un peu en avance a vos hotes: la bougna est long a préparer! Il est alors amusant de constater qu’en quelques heures, la rivière de sable s’est remplie de plusieurs mètres d’eau avec la marée montante. Incroyable! On est donc obligé de passer à gué, avec de l’eau jusqu’à la taille, heureusement qu’on avait mis nos shorts!

La piscine naturelle de la baie d’Oro, clou du spectacle

C’est la fin de notre journée la plus remplie sur l’île des Pins ! Au final malgré le fait que nous étions en Octobre, normalement la bonne saison pour visiter l’archipel, le temps était assez mitige, et surtout sur la baie d’Upi ou le ciel était très menaçant. Mais durant cette journée on a eu l’occasion de voir les merveilles naturelles des baies de St-Joseph, d’Upi et d’Oro.

Vous n’etes pas oblige de vous cantonner aux cotes et le centre de l’ile a aussi beaucoup a apporter. En premier lieu, les vestiges du bagne! En effet, a l’instar de l’Australie pour les anglais, la Nouvelle-Caledonie a longtemps servie de colonie pénitentiaire pour la France au XIXeme siecle et les vestiges du bagne témoignent de cette période. Faites y un tour si vous avez le temps pour vous impregner de ces pierres qui rappellent l’histoire agite de la Nouvelle-Caledonie qui fait partie intégrante de son patrimoine culturel. Allez également au pic Ngo, lieu le plus haut de l’île pour avoir une vision panoramique magnifique du lagon entourant l’île. Des grottes, comme celle de la reine Hortense, vieille légende kanak, sont également spectaculaires. Bref, l’île a beaucoup a apporter, ne restez pas uniquement sur les plages!

De multiples sites dignes d’intérêts

Puis c’est déjà le retour su Grande Terre pour profiter de nos trois derniers jours! L’île des pins est bien évidemment un incontournable. Le temps est parfois changeant mais une ballade en pirogue, la vue des totems ou le réveil au bruit des vagues sont définitivement des choses a vivre dans cette petite île a des milliers de kilometres de la métropole. A conseiller vivement.

Ou avons-nous dormi?

  • Le Gite Nataiwatch: Le gite se situe a cote de la superbe baie de Kanumera, la ou beaucoup d’hebergements se situent (notamment le superbe hotel du Meridien, une autre categorie a preferer si vous le pouvez, 5 etoiles!). Si vous cherchez un hebergement simple et bon marche, le gite Nataiwatch est ce qu’il vous faut, avec des bungalows a prix attirants et un terrain de camping pour planter sa tente! Bref, a recommander, d’autant que vous pourrez reserver avec eux vos activites, louer des velos ou vous faire servir des bons petits plats kanaks!

 

 

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *