Nous voici donc pour une semaine sur l’ile d’Ibiza dans les Baleares ! Un voyage « hors-saison » la première semaine de Novembre. Malgré tout un temps encore beau (mis à part deux journées très pluvieuses) et de belles balades sur les côtes et dans l’arrière-pays tout en profitant d’un calme appréciable a l’heure ou la majorité des touristes sont partis.

 

Arrivee a Ibiza

Nous logeons la semaine entière dans le centre d’Ibiza, « Eivissa » en catalan. Oui ici aussi, le castillan et le catalan cohabitent ! L’ile n’est pas très grande (environ 40 kilomètres en longueur et largeur). Malgré ces dimensions plutôt modestes, l’île propose pas moins de 210 kilomètres de plages…Bref, encore une belle ile espagnole apres notre escapade aux Canaries il y a quelques années…

Par contre location de voiture indispensable. Ici vous avez le choix ! Donc faites jouer la concurrence et regardez entre les petits loueurs de centre-ville familiaux et les chaines près de l’aéroport. Pour notre part, nous avions loue notre voiture, une Ford Fiesta, auprès de l’agence Record, a deux pas de l’aéroport. Rien de spécial si ce n’est qu’il est toujours recommandé de louer avec une carte Mastercard Gold ou Visa Premier, surtout pour le blocage d’un dépôt de garantie. N’ayant que des cartes « débit » nous avons dû payer un supplément de fait de ne pas être en mesure de « bloquer « cette caution sur notre carte. Technique classique des loueurs pour grappiller de l’argent, et j’ai l’impression qu’en Espagne c’est un peu la spécialité…

Cette ile, connue pour ses belles plages, ses criques et la qualité de l’eau. (mais aussi pour sa vie nocturne avec de grands clubs et de la danse jusqu’à l’aube) nous a enchante, une parenthèse tranquille en ce début du mois de novembre ensoleille, une période ou les touristes sont partis. En effet, Ibiza a un climat typiquement méditerranéen : plutôt sec, chaud en été, on y recense près de 3000 heures d’ensoleillement annuels.

La vieille ville d’Ibiza, Dalt Vila

Bref, nous commençons cette escapade par la vieille ville d’Ibiza et notamment la ville haute (Dalt Vila), ses remparts, sa cathédrale, ses innombrables bars. C’est une des cités les plus anciennes du monde avec plus de 2600 ans d’histoire. Inscrite au Patrimoine de l’humanité par l’Unesco, la ville haute mérite aussi une visite. la cathédrale de Notre-Dame des Neiges, située dans le Dalt Vila et construite sur l’ancienne mosquée de Yebisah. C’est une cathédrale construite au XIIIe siècle, de style gothique catalan,.
À côté se trouve la muraille de l’époque Renaissance du XVIe siècle Voir son château et ses remparts. Fondée par les phéniciens, puis propriété des maures romains et autres, ce lieu est exceptionnel pour un superbe coucher de soleil sur la baie d’Ibiza.

Road-trip dans l’ile

Ibiza, la cote Ouest

Puis le road trip commence, direction les plages, d’abord Ses Salines, qui rassemble des paysages de dunes, de plages, de marais côtiers. Ces marais salants sont beaux près de l’aéroport et une petite visite s’impose. Malgré tout nous n’avons pas trouvé le paysage absolument fantastique, peut-être pas assez de recul étant donne que c’est un paysage « plat » ? On n’avait pas notre drone !

Nous continuons notre tour de l’ile par la côte ouest et nord-ouest, vers deux criques et plages bien connus : Sa Caleta et Cala Comte. En ce début de mois novembre, il fait encore beau mais frais et elles sont battus par le vent. Des lors, il est possible de se balader et d’admirer ces deux beaux points de vue mais impossible de se baigner bien sûr. Des kits-surfeurs se font plaisirs dans le vent de San Comte. Malgré tout, la plage de Cala Comte est incontournable et est l’une des plus belles de l’île, avec ses eaux merveilleusement turquoises et limpides…Calme, on imagine que l’ambiance doit être beaucoup plus « chaude » en été !

Nous finissons ce coin de la cote en road-trip jusqu’au village de Sant Antoni de Portmany, qui ne vit qu’au rythme du tourisme balnéaire. En cette période « hors-saison », c’est une ville quasi morte que nous trouvons, battue par les vents. Nous ne nous y attardons pas et retournons sur Eivissa.

Dans le coin, la Cala d’hort peut aussi valoir le détour : En effet, depuis cette plage, vous pourrez grimper en hauteur sur les falaises pour accéder à un point de vue vous permettant de voir le coucher de soleil sur l’Es Vedra, rocher emblématique de l’île qui mesure près de 400m de haut.

Ibiza => Santa Eularia des Riu

Le jour suivant, direction Santa Eulària des Riu. Qui vaut le coup pour son Église du puig de Missa et ambiance balnéaire. La promenade le long de la plage est très tranquille et les restos sympas, bons tarifs possibles pour cocktails et tapas ! Cette ville est plus petite et plus calme qu’Eivissa. D’ailleurs, au niveau gastronomique, goûtez certains plats typiques comme les « arros de matances », les « frits de porc », les « pages sofrit » ou les tapas…bien sur, jambons, poissons et fruits disponibles tout le temps.

Vous l’aurez compris, visiter Ibiza hors saison peut aussi valoir le coup, à condition de ne pas vouloir venir pour les fêtes endiablées, finies a cette période de l’année et de n’être pas sur de se baigner dans la mer. Cela dit, la quiétude de l’ile ou il ne reste que les locaux.

Ou avons-nous dormi?

  • Nous avons dormi la semaine a l’hôtel Central Playa, idéalement situe a Ibiza, entre Avenida de Espana et la mer, et a quinze minutes de marche de la vieille ville. Très bon rapport qualité prix avec un petit déjeuner copieux. Préférer les chambres donnant devant, sur la plage avec balcon, même si celles de derrière sont bien aussi car calmes. Piscine ouverte d’avril à octobre.

 

 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *