Une préférence à St-Pétersbourg qui a gardé un charme surranné et européen comparé à la grande métropole bouillant Moscou qui est une ville moderne et moins « ville-musée » que sa rivale de toujours. La deuxième plus grande ville de Russie par sa population (pres de 6 millions d’habitants, moitié moins que Moscou), fondée en 1703 par le tsar Pierre le Grand dans une région disputée depuis longtemps au royaume de Suède, saura emporter tous les votes grace a une architecture imperiale somptueuse l’occasion de faire un voyage dans le temps.

 

St-Petersbourg, entre passe et present

Enfin, il convient de préciser que j’ai voyagé fin Mai, il y avait alors une vague de chaleur traversant le pays et le ciel était souvent au grand bleu: Difficile d’imaginer le pays en plein hiver alors, quand le thermomètre était tombé à -30 quelques mois avant! C’était aussi l’occasion d’assister au début de la période des « Nuits Blanches » de St-Petersbourg, quand il fait encore un peu jour à minuit passé 🙂

Mais revenons brièvement sur l’histoire du pays: Au xixe siècle, la ville est le principal port commercial et militaire de la Russie ainsi que le deuxième centre industriel du pays, et aussi le foyer de la revolution russe de 1917. La ville connut son apogee au XVIII et XIX eme siecle lorsqu’elle tenta d’ « ouvrir une fenêtre sur l’Europe », et son style architecturale (baroque, néoclassique) provient directement de l’influence italienne. Grace a cela, la ville est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1990. Et avec Pierre le Grand, l’enthousiasme des souverains russes pour la « fenêtre sur l’Occident » est totale et l’on fait venir dès la fondation de la ville des artisans et ingénieurs de toute l’Europe, en particulier des Pays-Bas, pour faire de la ville un centre majeur des techniques et des sciences. Mais cette influence européenne lui joue egalement des tours et la ville connait un profond déclin suite a la revolution russe et le nationalisme qui ressurgit, jusqu’a tomber à moins d’un million d’habitants à la sortie de la guerre, qui a suivi une guerre civile devastatrice. D’ailleurs, Saint-Pétersbourg a changé plusieurs fois d’appellation : elle a été rebaptisée Pétrograd (Петроград) de 1914 à 1924, puis Léningrad(Ленинград) de 1924 à 1991, avant de retrouver son nom d’origine à la suite d’un référendum en 1991.

Geographiquement situee dans un espace strategique dans le Golfe de Finlande, pres du fleuve Neva, l’emplacement a ete choisi grace a la possibilite de construire un bon port maritime le plus souvent libre des glaces et bien relié au réseau fluvial de la Russie. Malheureusement, elle a aussi un point faible: du fait de sa faible élévation au-dessus du niveau de la mer, Saint-Pétersbourg est souvent victime d’inondations.

White nights

St-Pétersbourg est septentrionale, vraiment au Nord donc les nuits sont courtes aux alentours du solstice d’été 🙂 En effet, le soleil se couche très tard et se lève très tôt. Elles ne sont pas encore au maximum lorsque j’y suis allé en mai.
Amusant donc, d’autant que pas mal de sites sont ouverts la nuit pendant cette période histoire de les appréhender de manière differente. Enfin, duant ces chaudes nuits d’été, la jeunesse russe branchée se montre et parade: limousines et minijuppes de rigueur!

Une ville entre passe et present qui conviendra a tout le monde, meme s’il faut se preparer a l’alphabet cyrillique sans traduction latine omnipresent

Une ville au charme unique

Puis c’est le dernier jour a St-Petersburg, metropole tiraillee entre ses origines europeennes et sa place affirmee dans une Russie cherchant a se rapprochee de l’Orient. Ville demesuree et a l’histoire incroyable, j’ai beaucoup apprecie cette ville, et le fait de la visiter seule pendant quelques jours n’est pas trop compliquee a condition d’etre bien prepare et de ne pas etre trop dépendant des panneaux en cyrillique! Les russes ont beaucoup de « nouveaux riches » aimant etaler leurs richesses et cela s’exprime beaucoup durant les longues soirees d’ete, et cela contribue a donner une autre facette de la ville qui doit s’apprécier de jour comme de nuit. Un regret aura ete de ne pas pouvoir assister a un ballet au theatre Mariinski. Bref, enormement de choses a découvrir: La ville possède aujourd’hui à côté des 250 musées près de 4 000 monuments protégés!

Le musée de l’Ermitage est unique: Plus de 60 000 pièces dans près de 1 000 salles est un des plus grands musées du monde. Au depart par Catherine II qui commence à se constituer une collection privée, le musee est absolument incroyable et gigantesque, et vous pourrez admirer des oeuvres reconnues venant de Rembrandt, Rubens, Matisse, Gauguin, Léonard de Vinci, Pablo Picasso.

Peterhoff, la residence des tsars

A quelques encablures de St-Pétersbourg, on peut accéder à un des joyaux des résidences des Tsars, le palais de Peterhoff, immense et magnifique, on y accède en bateau.
Puis après une bonne journée de visite à Peterhoff, le « Versailles » russe, retour à St-Pétersbourg pour continuer à la visiter sous tout les angles, et le tout sous une chaleur torride improbable! Cela dit, visiter St-Petersbourg est très agréable car la ville est aérée, le fleuve la Neva coupe la ville en plusieurs morceaux, la ville ouvre sur la mer et le Golfe de Finlande donc c’est aussi un port. La Néva ainsi que les nombreux canaux et les ponts contribuent donc à donner à la ville une apparence unique. Et les plus beaux sites historiques sont concentrés dans le centre, le long de la Nevski Prospekt, qui va du palais d’Hiver au monastère Saint-Alexandre-Nevski. Elle est aussi la grande artère coupant la ville (longue de 4,5 kms, l’avenue commerçante la plus animée de la ville et le centre de la vie culturelle et nocturne.

Direction Moscou!

Puis c’est le départ pour Moscou! Très content car les deux villes se complètent bien lors d’une visite en Russie, j’avais réservé mon billet de train auprès de mon auberge de jeunesse. La réceptionniste m’avait d’ailleurs accompagné au guichet pour faire la réservation avec moi. Encore une fois, quasiment personne ne parle anglais donc il est nécessaire de se faire aider pour toutes ses démarches.

 

 

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *